Escape du Bassin : à Biganos on s’eclate entre amis ou en famille

Rédigé par le 23 octobre 2018

Les premiers escape rooms sont arrivés en France en 2010. Par groupe de deux personnes au minimum, les participants doivent chercher des indices disséminés dans une pièce, puis les combiner entre eux pour pouvoir avancer dans l’énigme et s’échapper. A Biganos, Catherine Lisein a ouvert un Escape Game qu’elle a entièrement conçu.

Sur le Bassin et jusqu’à aujourd’hui, les gamers n’avaient qu’une adresse, celle d’Enigma Game à Andernos-les-Bains.

À Biganos, avec l’Escape du Bassin, Catherine Lisein entend précisément proposer quelque chose de nouveau et surtout de créatif. « Je suis addict depuis des années », explique-t-elle à nos confrères de Sud Ouest. « J’ai commencé sur Internet avec les énigmes du professeur Layton et dès que les salles ont ouvert, j’y suis allée. Pour une fois que le virtuel vient dans la réalité… » Il est vrai qu’avec les escape games, le monde des geeks s’ancre dans le quotidien avec une notion de jeu, de partage et de réflexion que Catherine Lisein entend promouvoir.

Catherine Lisein a par ailleurs conçu une salle dévolue aux anniversaires pour les 8-12 ans qu’elle adapte selon l’âge des participants. « Chaque enfant y a la responsabilité d’une énigme tout en travaillant ensemble dans un esprit de cohésion. Un animateur reste présent à l’intérieur. »

Pour les puristes, la salle « Injection mortelle » a été conçue à destination des gameurs aguerris.

« Piratage du FBI » s’adresse à ceux qui débutent.

Devant sa console, Catherine Lisein assure le rôle de game master et débriefe chaque participant à l’issue de sa prestation.

Escape du Bassin : 226 rue Jospeh-Marie-Jacquard sur la ZAC d’Auchan à Biganos. 05 57 18 42 68 escapedubassin.fr


Les avis des auditeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


A l'antenne
TITRE
ARTISTE

Background